Bienvenue sur Blanc-Labo.com Veuillez choisir votre région

Protections et sécurité

Vous devez protéger vos échantillons ? Vos personnels ? L'environnement de votre labo ? Vous conformer aux règlementations du travail ?

Vous trouverez sur cette page tous les équipements qui peuvent vous aider.

CONTACTEZ-NOUS si vous avez besoin d'aide -->

Armoires à filtration

Une large gamme d'armoires ventilées et filtrées pour le rangement de produits chimiques liquides et solides.

à partir de CHF 1'450.00

Armoires à pharmacie

Armoire à pharmacie ou poison pour le rangement séparé de produits toxiques et nocifs.

à partir de CHF 500.00

Armoires anti-feu

Une très grande gamme d'armoires de sécurité pour le stockage des inflammables.

à partir de CHF 5'000.00

Armoires antifeu pour produits radioactifs

Exacta propose sa gamme Radio coformement à la norme EN14470-1 Type 90 avec une résistance au feu certifiée de 90 minutes.

à partir de CHF 5'000.00

Armoires de sécurité multiproduits

Une gamme d'armoires qui permet le stockage de produits incompatibles entre eux : bases, acides, toxiques, inflammables à un seul endroit.

à partir de CHF 13'000.00

Armoires de sécurité pour batteries lithium

Une gamme d'armoires de sécurité anti-feu pour batteries lithium-ion.

à partir de CHF 2'500.00

Armoires phytosanitaires

Une grande gamme d'armoires pour le stockage de produits phytosanitaires.

à partir de CHF 13'000.00

Armoires pour bouteilles de gaz

Exacta propose une grande gamme d'armoires de sécurité pour le stockage en intérieur ou extérieur de bouteilles de gaz.

à partir de CHF 5'000.00

Armoires pour corrosifs

Une très large gamme d'armoires de sécurité pour le stockage des corrosifs.

à partir de CHF 1'000.00

Armoires pour fûts

Une gamme dédiée au stockage de fûts dans une armoire de sécurité.

à partir de CHF 1'300.00

Armoires pour toxiques

Une très large gamme d'armoires de sécurité pour le stockage des toxiques, aérosols, vernis, peintures et gels hydroalcooliques.

à partir de CHF 5'000.00

Caissons de filtration autonomes

Une gamme de caissons à filtration pour armoires anti-feu ou sécurité.

à partir de CHF 1'480.00

Produits 1 à 12 sur 28 résultats

  • La personne :

*) Pour des manipulations de produits liquides et/ou solides : Hotte à filtration (marque Erlab, Exacta)

*) Odeurs dans le laboratoire, produits chimiques qui restent sur les paillasses, produits chimiques non-utilisés : Armoires à filtration, armoires de sécurité, armoires anti-feu (marques Erlab, Cyltec, Exacta)

*) Odeurs résiduelles, équipements générant des vapeurs chimiques, système de renouvellement d’air insuffisant : Epurateurs d’air autonomes sans raccordement (marque Erlab)

*) Armoires existantes sans filtration avec des produits non-hermétiquement fermés : Caisson autonome de filtration (marques Erlab, Cyltec, Exacta)

*) Je ne suis pas sûr qu’une pollution existe, mais je veux m’en assurer : Capteur de pollution (marque Erlab)

*) Je dois ouvrir de colis suspects, je dois effectuer des prélèvements sur le terrain : Enceinte d’investigation (marque Erlab)

  • Le produit :

*) Pour des cultures cellulaires non pathogènes, cultures in vitro, microbiologie non pathogène, préparations homéopathiques en pharmacie, électronique, optique etc… : Hotte à empoussièrement contrôlé (marque Erlab)

*) Pour des cultures cellulaires non pathogènes, cultures in vitro, microbiologie non pathogène, préparations homéopathiques en pharmacie, électronique, optique etc… : Flux laminaires (vertical ou horizontal) (marques Erlab-Noroit, Nüve, ADS Laminaire)

*) Pour des cultures cellulaires non pathogènes, cultures in vitro, microbiologie non pathogène : Hotte PCR Polymerase Chain Reaction (marques Erlab, Erlab-Noroit, ADS Laminaire)

*) Pour créer une zone/environnement propre de taille réduite, pour optimiser les pratiques de fabrication et garantir la qualité absolue des produits finis, pour créer une zone totalement dépoussiérée : Plafond soufflant (marque Erlab-Noroit)

*) Pour les applications biomédicales robotisées, pour des plateformes d’automates dans les laboratoires< de séquençage, de diagnostic, les laboratoires protéomiques ou les plateformes de cyrtométrie : Plafond soufflant pour robot et cytomètre (marque Erlab-Noroit)

  • La personne et le produit et l’environnement :

*) Pour les manipulations en recherche microbiologiques : Poste de sécurité microbiologique PSM (marques Erlab-Noroit, Nüve)

*) Pour les applications en animalerie expérimentale (transgénèse, transfert d’embryons murins, microchirurgie), secteur hospitalier (fécondation in vitro, préparation de greffes de cornée), en industrie (assemblage et collage de micro-mécanismes) : Poste de sécurité microbiologique binoculaire qui permet l’intégration d’appareils optiques tels qu’un microscope, binoculaire, stéréo-microscope (marque Erlab-Noroit)

*) Pour les transferts sécurisés d’animaux provenant d’environnement non contrôlés vers des zones EOPS (Exemptes d’Organisme Pathogène Spécifique), la mise en confinement d’élevage : Hotte de réception et de transferts sécurisés pour zootechnique (marque Erlab-Noroit

*) Pour un environnement contrôlé destiné à l’élevage de petits rongeurs de laboratoire, dans des conditions spécifiques : Armoire d’animalerie ventilée de laboratoire (marque Erlab-Noroit).

  • Confinement absolu :

*) Pour la production> de cytotoxiques, préparations stériles, principes actifs stériles, station de pesée de précision, manipulation de produits CMR, test de stérilité, manipulation d’échantillons hautement pathogènes (type Ebola), réception d’animaux axéniques, transferts d’embryons, industrie spatiale, manipulation de nanoparticules : Isolateur pour application pharmaceutique et recherche médicale (marque Erlab-Noroit)

*) Pour l’hébergement des animaux en laboratoire (souris, rats, volailles…) : Isolateur pour zootechnie (marque Erlab-Noroit)

  • Que dois-je manipuler dans ma hotte à filtration ?

*) Produits liquides ?

*) Produits solides ?

*) Les deux ?

*) Dois-je faire des pesées ?

*) Des CMR, produits pathogènes ?

Les hottes à filtration Captair peuvent être configurées avec plusieurs niveaux de filtration selon vos besoins. Afin de déterminer la bonne configuration de la colonne à filtration et le bon type de filtre, il est nécessaire d’effectuer une analyse du risque à travers le ESP Erlab Safety Program (questionnaire Valiquest). Demandez-nous votre questionnaire pour une analyse de risque gratuite et sans engagement.

Les avantages pour vous :

·      Le fabricant s’engage à fournir un produit adéquat aux besoins du client.

·      L’analyse du Valiquest détermine la hotte la plus appropriée à vos manipulations.

·      Le fabricant s’engage à travers le résultat que tous les produits manipulés sont filtrés et retenus.

·      Une durée de vie prévisionnelle pour les filtres moléculaires et calculée.

·      Un certificat Valipass est apposée par la suite sur la hotte à filtration.

 

Les applications d’une hotte à filtration

 *) Pesée de précision< > 10-6 g

*) Confinement d’appareils de laboratoire : HPLC, granulo, laser, rotavapeur, PH-mètres, titrateurs, robots de pipetage, fours à moufle, bains ultra-sons, agitateurs, montage de filtration, broyeurs, tamiseuses, et en général tous les appareils générateurs d’évaporations.

*) Toutes manipulations à froid ou à basse température, de produits chimiques, acides compris, liquides et/ou en poudre.

 

Les applications limitantes

*) Evaporation de grandes quantités de produits liquides ou d’eau.

*) Attaques acides à chaud.

Les limites d’applicabilité d’une hotte à filtration se situent plus dans les quantités évaporées que dans la typologie de produits manipulés. Ces limites sont celles du coût de fonctionnement plus que la sécurité. Si toutefois, vous avez de grosses quantités à manipuler ou une analyse du risque négative, orientez-vous vers une sorbonne à extraction.

  • Où dois-j ’installer ma hotte ?

*) Dans une salle blanche/propre

-> Il est important de nous indiquer dès l’analyse du risque, si votre hotte doit être installée dans une salle blanche/propre.

*) Quelle est la hauteur sous plafond

-> Certaines hottes nécessitent un espace minimum entre le haut et le plafond. Pour cette raison il est important de nous communiquer la hauteur sous plafond.

Il est également important de choisir l’endroit pour la hotte en prenant en compte les bouches d’aération, les courants d’air etc….N’hésitez pas à nous demander conseil.

  • Quel type d’environnement ?

*) Type de labo : P2/P3/P4

  • La méthodologie de travail implique-t-elle ?

*) Une utilisation de matériel volumineux ou encombrant à l’intérieur ?

*) Une utilisation de poudre ou du liquide, les deux ?

*) Une position de travail spécifique (assis ou debout) ?

*) Une mobilité ponctuelle du PSM ?

  • Quels types de produits dois-je manipuler ? Pathogènes ? Non pathogènes ? CMR ?

*) Pathogènes : PSM de type II

*) Non pathogènes : hotte à flux laminaire peut-être suffisant

*) CMR (poudre) : PSM de type II avec filtration Hepa supplémentaire

*) CMR (liquides) : PSM de type II avec filtration moléculaire

  • L’application nécessite-t-elle l’utilisation de composés chimiques ?

*) Si oui, il est nécessaire de connaître le type de produits et les quantités.

-> Pour des grosses quantités, un PSM n’est pas adapté.

  • Quel type de piètement souhaite-je ?

*) Fixe

*) Sur roulettes

*) Réglable en hauteur

  • De quelles arrivées/utilités ai-je besoin ?

  • Dois-je correspondre à une norme spécifique (BPF/GMP) ?

*) Si oui, vitesse du flux à 0,45 m/s

  • Où dois-j ‘installer le PSM : rez-de-chaussée, à l’étage (contraintes) ?

COMMENT CHOISIR UNE ARMOIRE DE SECURITE – GUIDE DE CHOIX

  • Quelles sont les familles de produits à stocker et quel est le volume par type ?

*) Vous pouvez consulter le tableau d’incompatibilité chimiques via le lien suivant ->

*) Attention : Si un produit contient plusieurs pictogrammes, l’ordre de priorité est le suivant :

  • Inflammable – Comburant

  • Corrosif (acide ou base)

  • Toxique – CMR – Nocif/irritant – Polluant

Exemple : l’acide nitrique est à la fois comburant, corrosif et toxique. Il doit être stocké dans une armoire anti-feu, si possible avec des étagères en plastique et une ventilation.

  • Les produits inflammables ou comburants doivent être protégés d’un éventuel incendie, ils sont à stocker dans des armoires présentant une résistance au feu.

De plus, la norme EN 14470-1 requiert une ventilation de l’armoire, permettant d’assurer à minima un taux de renouvellement d’air de 10 fois le volume de l’armoire par heure.

Les produits inflammables et les comburants ne peuvent pas être stockés dans une même armoire.

  • Les produits corrosifs (acides et/ou bases) sont à stocker dans une armoire anti-corrosion ventilée. La ventilation permettra d’éviter toute vapeur stagnante dans l’armoire.

Les acides et les bases doivent être stockés dans des compartiments séparés.

  • Les bouteilles de gaz comprimé doivent être stockés dans des armoires anti-feu selon EN 14470-2, soit dans des armoires non résistantes au feu.

  • Les batteries et/ou piles lithium sont à stocker dans des armoires anti-feu, car ils présentent un risque chimique et un risque d’incendie.

  • Les produits radioactifs sont à stocker dans des armoires présentant à la fois une résistance au feu et une radioprotection en plomb.

  • Les produits toxiques (toxiques, nocifs, irritants, CMR et polluants) doivent être stockés dans une armoire ventilée, avec rétention et fermeture à clé.

 *) Quel est votre espace disponible ?

Les armoires de sécurité existent en différents volumes. Il est important de mesurer en amont l’espace disponible dans votre pièce, mais aussi de vérifier tous les accès au local de destination. Certaines armoires pèsent déjà très lourdes même vides, il est donc important de vérifier le poids supporté du sol.

 *) Existe-il un réseau d’extraction dans vos locaux ?

La plupart des armoires sont munies d’une collerette de raccordement, permettant ainsi de les raccorder soit à un réseau d’extraction, soit à un caisson de ventilation/filtration.

La pollution de l’air intérieur est un danger souvent négligé. Contrairement aux idées reçues, l’air intérieur est plus pollué que l’air extérieur et tue chaque année 20 000 personnes en France (selon une étude ANSES), mais peut également créer des maladies chroniques ou graves.

Même dans une pièce vide, nous ne sommes pas seuls : les virus, les bactéries, les matières particulaires, les COV s’y trouvent, mais il est impossible de diagnostiquer à l’œil nu la pollution de l’air dans un espace clos ( voir les polluants réglementés ) ( voir la liste des COVs )

Purifier l’air intérieur que nous respirons et de ce fait aussi important que purifier l’eau que nous buvons !

Pour cela il existe des épurateurs d’air professionnels tels que le HALO Smart d’Erlab qui propose une solution la plus efficace du marché, destinée à la purification d’air des espaces fermés recevant du public.

Il garantit un air sain à 99,5995% dans les espaces de travail, services des urgences, bloc opératoire d’un zoo, salle de lavage d’endoscopie, les salles de réunion, les restaurants, les crèches etc….

Le HALO existe en deux versions : contre les COV (composés Organiques Volatiles) et contre les virus, les bactéries, les particules fines et les allergènes.

Comment choisir le bon Halo et le bon nombre : Les questions à se poser et les informations à nous transmettre

  • Quelle pollution souhaitez-vous traiter ? Odeurs, vapeurs COV, vapeurs de formaldéhyde, vapeurs acides, particules inertes (poussière), poudres, agents biologiques (virus, bactéries, moisissures), allergènes, pollens

  • Avez-vous clairement identifié la pollution ?

*) Est-elle permanente ou périodique ?

*) Est-elle localisée ou diffusée ?

  • Dans quelle pièce se trouve la pollution ?

*) Quelle est la forme du local ?

*) Quelle sont ses dimensions (longueur, largeur, hauteur sous plafond) ?

*) Combien de portes, fenêtres existent-elles dans la pièce ?

*) Quel est le type de plafond (faux plafond, autre) ?

  • Existe-t-il une ventilation générale ?

*) Si oui, quel est le taux de renouvellement d’air par heure ?

*) Combien y a-t-il de bouches d’extraction/soufflage dans le local ?

*) Où sont-elles localisées ?

  • Pour une installation plus facile, il est nécessaire de prévoir une arrivée électrique et une prise réseau RJ45 accessible pour la connexion de l’appareil.

Le décret n° 2012-746 du 9 mai 2012 et l'arrêté du 9 mai 2012 ont fixé de nouvelles valeurs limites d'exposition professionnelle (VLEP) pour des agents chimiques dangereux en droit français. Le décret a modifié l'article R4412-149 du code du travail et a fixé des VLEP contraignantes pour certains agents chimiques, tandis que l'arrêté a fixé des VLEP indicatives pour certains agents chimiques.

Le décret transpose les nouvelles VLEP prévues par le droit européen pour 16 substances et les rend contraignantes. Il fixe également des VLEP contraignantes pour 7 autres substances qui ont fait l'objet d'une expertise par l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail). L'arrêté fixe des VLEP indicatives pour 2 nouvelles substances.

Lorsqu'il existe une VLEP contraignante pour un agent chimique donné, cela signifie que dans l'atmosphère des lieux de travail, dans la zone de respiration du salarié, la concentration de l'agent chimique ne doit pas dépasser la valeur indiquée. Quant aux VLEP indicatives, elles établissent un objectif minimal de prévention à atteindre.

Le décret du 9 mai 2012 reporte également du 1er janvier 2012 au 1er janvier 2014 l'obligation pour l'employeur de faire effectuer des contrôles techniques par un organisme accrédité pour les VLEP indicatives.

Ce texte évoque les valeurs limites d'exposition professionnelle, telles que les VME (Valeurs Moyennes d'Exposition) et les VLE (Valeurs Limites d'Exposition), qui représentent les concentrations admissibles de substances chimiques dans l'air des lieux de travail. Ces valeurs ne sont disponibles que pour certaines substances et peuvent varier d'un pays à l'autre.

En Suisse, ces valeurs limites sont établies en collaboration par la CFST, la Suva et la commission des valeurs limites de la Suisse pro. Une liste est publiée tous les 2 ans, répertoriant les valeurs limites pour quelques-unes des 18 millions de substances connues, qui ne sont établies que pour environ 600 d'entre elles.

Ce texte met en lumière l'exposition professionnelle au formaldéhyde, une substance chimique à laquelle plus d'un million de travailleurs européens sont exposés, dont 200 000 en France. Les secteurs professionnels concernés sont variés, allant de la fabrication des panneaux de bois aux soins de santé.

Il aborde les sources de formaldéhyde, telles que les utilisations industrielles de la substance, les préparations commerciales et l'exposition professionnelle à cette substance.

Texte qui fait référence aux risques liés à la manipulation de produits chimiques en entreprise. Il souligne l'importance d'obtenir les fiches de données de sécurité, d'identifier les produits dangereux, d'informer les salariés des risques, de protéger les utilisateurs et d'intégrer ces risques dans le document unique de l'entreprise.

Il met en avant la nécessité de rechercher les situations dangereuses liées à l'utilisation de produits nocifs et de maîtriser les risques associés à ces activités.

Partout sur les lieux de travail, les produits chimiques passent inaperçus et pourtant ils peuvent avoir des effets nocifs sur l'homme et l'environnement. La prévention des risques chimiques est primordiale.

Vidéo explicatif sur le risque chimique et le stockage des produits.

Le règlement CLP (Classification, Labelling and Packaging), qui vise à classer les produits chimiques en fonction de leur dangerosité. Il a introduit de nouveaux pictogrammes, de nouvelles classes de danger et un nouveau système d'étiquetage. Ce règlement permet d'harmoniser la législation européenne en matière de classification, d'étiquetage et d'emballage des produits chimiques avec le SGH (Système général harmonisé) proposé par les Nations Unies. Ces critères harmonisés permettent une meilleure compréhension et une communication plus claire des dangers associés aux produits chimiques.

L'article du Docteur Marie-Thérèse Giorgio, publié le 23 février 2024, traite de la prévention des agents biologiques pathogènes. L'auteur mentionne un arrêté de juillet 2007 qui énumère les mesures techniques de prévention, en particulier de confinement, à mettre en place dans les établissements utilisant des agents biologiques pathogènes des groupes 2, 3 ou 4 à des fins de production. Cet arrêté a été modifié en décembre 2017 en ce qui concerne les dispositions relatives aux mesures de confinement à mettre en œuvre dans les laboratoires où les travailleurs sont susceptibles d'être exposés à des agents biologiques des groupes 3 et 4. L'article cite également plusieurs textes de référence concernant les mesures techniques de prévention à mettre en œuvre pour les agents biologiques pathogènes, ainsi que les obligations de l'employeur en matière de consignation d'informations et d'évaluation des risques. Des mesures de prévention et de confinement sont également décrites, notamment le lavage des mains, l'utilisation de moyens de protection individuelle et la mise en place de procédures pour la manipulation et le transport d'échantillons d'origine humaine ou animale.

Article de l'INRS (Institut National de Recherche et de sécurité) sur les mesures de protection collective qui doivent être prévues lorsqure la suppression ni la substitution des risques chimiques sont réalisables.

  • Prévenir les risques liés aux solvants

    Il est essentiel d'évaluer les risques liés aux solvants dans une démarche de prévention. Cette évaluation inclut plusieurs aspects :

    • Identification des solvants utilisés dans l'entreprise, en considérant leurs caractéristiques, dangers associés, volumes utilisés ou rejetés.

    • Analyse des conditions d'utilisation, d'émission, de stockage et de manipulation des solvants.

    • Évaluation des conditions et de la fréquence d'exposition des salariés, en prenant en compte les voies d'exposition (cutanée, respiratoire), le risque d'exposition chronique ou accidentelle ainsi que l'efficacité de la ventilation.

  • Brochure à télécharger : Sorbonnes de laboratoire

Document établi par un groupe de travail, constituté sous l'égide de la Caisse Nationale de l'Assurance Maladie (CNAM), comprenant des spécialistes en ventilation et nuisances chimiques des Caisses Régionales d'Assurance Maladie (CRAM), du GP'Sup' et de l'INRS.

Le stockage de produits chimiques comporte divers risques tels que l'incendie, l'explosion, les chutes ou renversements d'emballages. Il est donc crucial, en plus de prendre des précautions lors de l'utilisation de ces produits, d'aménager des locaux de stockage appropriés. Pour réduire les risques, il est nécessaire de réfléchir à la structure du local, aux méthodes de rangement et aux incompatibilités entre les produits chimiques. Des procédures de stockage inadaptées peuvent fragiliser la sécurité des travailleurs et de l'environnement.

Il est vrai que le risque biologique concerne de plus en plus de travailleurs et de secteurs d'activité variés. Cependant, à l'exception des secteurs de la santé incluant les laboratoires de recherche, l'industrie pharmaceutique et les établissements de soins où ce risque est généralement bien pris en compte, il reste peu connu de la majorité des salariés et de leurs entreprises exposés. Il est donc important de sensibiliser tous les travailleurs potentiellement exposés au risque biologique et de mettre en place des mesures de prévention adéquates pour garantir leur sécurité et leur santé.

Conférence sur l'utilisation d'une hotte PCR afin de maintenir la fiabilité de vos échantillons.

5ème édition de l'ouvrage qui est une oeuvre collective dont la rédaction a été coordonnée par Brigitte Diers, chargée du risque chimique et de l'ifnormation scientifique et technique à l'institut de chimie du CNRS.

Basé sur des tests effectués par le laboratoire pour remplacer un solvant figurant dans la liste du site. Vous trouverez dans les résultats affichés les produits chimiques de remplacement selon le solvant sélectionné.